Amoureux de la photographie et après une école photo, j’ai commencé ma vie professionnelle en 1981, au Ministère de la Culture, photographe à l’Inventaire Général des Monuments et des Richesses Artistiques de la France, qui n’est autre aujourd’hui que l’Inventaire Général du Patrimoine, beaucoup plus simple à présenter, vous en conviendrez !

Nous utilisions du matériel grand format Gilles Faller, que ce soit à la prise de vue, avec une chambre en bois 13×18 ou en tirage avec un agrandisseur, en bois lui aussi, qui passait du 20×25 et plus grand.

Après cinq années passées à l’Inventaire Général du Patrimoine, je me suis lancé comme photographe indépendant. À mon grand désarroi, la vie à l’extérieur d’un ministère est plus complexe !

Mon parcours n’a pas vraiment été linéaire, il est autant jalonné de voyages que de métiers.

Photographe, peintre en bâtiment, assistant photographe, chauffeur pour le cinéma, charpentier, enduiseur, photographe de nouveau…

J’ai complètement arrêté la photographie en 1998, peu de temps avant le numérique.

C’est en 2014 que J’ai ressorti mon matériel et aujourd’hui je travaille avec une chambre grand format 20×25 et du film N&B.